FICHE TECHNIQUE DE SÉCURITÉ (MSDS)

Révision du 24/6/99, 1/12/202.

Identité : Silice cristalline N° CAS : 14808-60-7

IDENTIFICATION DU FABRICANT

Ricci Bros Sand Co., Inc.
2099 Dragston Rd. P.O. Box 664 Port Norris NJ 08349
856-785-0166 ou 856-785-2136 fax

RENSEIGNEMENTS RELATIFS À L'IDENTIFICATION DES COMPOSANTS DANGEREUX

Composants chimiques: Silice, quartz cristallin (respirable). Identité chimique spécifique:

bioxyde de silicium, SiO2. Composition: SiO2 : 95% minimum ; équilibre: Fe2O3, CaO, Na2O, MgO, Al2O3, K2O, TiO2. Désignations communes: sable de silice, silice cristalline, sable de décapage, sable de filtration, gravier de filtration ou nom commercial (** voir la page deux pour d'autres marques commerciales).

Limites d'exposition autorisées: l'exposition à la silice cristalline de l'air ne doit pas dépasser une limite de durée moyenne pondérée (TWA) de 8 heures, comme indiqué dans 29CFR1910.1000 (se reporter à la référence 1). Valeurs de limite du seuil (TLV) pour l'exposition à la silice cristalline : TLV de la silice cristalline : 10/(%silice crystalline +2) mg/m3. TLV totale de silice : 30/(% silice crystalline +2) mg/m3. TLV du Conférence américain d’hygiénistes industriels du gouvernement, ACGIH (American Conference of Governmental Industrial Hygenists) : 0,10mg/m3 pour une durée moyenne pondérée de 8 heures pour la silice cristalline à 100% (voir la référence 2). TLV de l’Institut national pour l’hygiène et la sécurité prefessionelle, NIOSH (National Institute for Occupational Safety and Health): 0,05 mg/m3 pour un quart (poste) de 10 heures, 40 heures par semaine pour silice cristalline à 100% (voir la référence 3).

CARACTÉRISTIQUES PHYSICO-CHIMIQUES

Point d'ébullition : 4046°F. Densité : 2,65. Point de fusion : 3050°F. Pression de vapeur : sans. Taux d'évaporation (acétate butylique = 1) : sans. Densité de vapeur (air = 1) : sans. Solubilité dans l'eau: insoluble. Aspect et odeur : blanche, grise ou marron clair, inodore et sans saveur.

CARACTÉRISTIQUES D'INCENDIE, D'EXPLOSION ET DE RÉACTIVITÉ

Point de flash : non inflammable. Limites d'inflammabilité : sans. LEL : sans. UEL : sans. Produits d'extinction : aucun d'exigé. Procédures spéciales de lutte contre l'incendie : N.D.. Risques particuliers d'incendie et d'explosion : N.D. Stabilité : stable. Conditions à Éviter : aucune. Incompatibilité (produits à éviter) : Le contact avec des produits tels que le magnésium fondu, le fluor, le trifluorure de chlore, le trioxyde de manganèse, le difluorure d'oxygène ou l'acide fluorhydrique peut provoquer des incendies ou produire des gaz corrosifs. Polymérisation dangereuse : ne peut se produire.

CARACTÉRISTIQUES RELATIVES AUX RISQUES DE SANTÉ

Voies de pénétration : Inhalation ? Oui. Peau ? Non. Ingestion ? Non. Risques d'affection aiguës et chroniques : L’exposition prolongée à la silice cristalline par inhalation peut provoquer la silicose, une fibrose (cicatrisante) des poumons qui peut être progressive et mener à la mort. Pouvoir cancérigène de la silice : La silice cristalline (quartz) inhalée sur les lieux de travail est classifiée par l'Agence Internationale pour la Recherche sur le Cancer (International Agency for Research on Cancer ou IARC) comme appartenant à la classe I : cancérigène pour l'être humain (voir la référence 4). Signes et symptomes de l'exposition : Difficultés respiratoires, fonction pulmonaire réduite, toux, respiration sifflante et mal de poitrine. Etats de santé généralement aggravés par l'exposition : Bronchite, emphysème et asthme. Le tabagisme est connu pour son effet aggravant les effets de l'exposition. Les personnes affectées de silicose peuvent développer la tuberculose (référence 5). L'exposition à la silice cristalline peut également avoir comme conséquence la sclérodermie et/ou la maladie rénale (référence 5). Procédures des premiers secours : Pour la pénétration du sable dans les yeux, rincer immédiatement avec de l'eau. Pour l'inhalation brute, déplacer la personne dans un endroit bien aéré et prodiguer les soins médicaux appropriés.

MESURES DE CONTRÔLE

Enquêtes relatives aux poussières sur les lieux de travail : Examiner la zone de respiration individuelle des employés pour la présence de silice cristalline en utilisant le matériel d'échantillonnage des poussières et les équipements de surveillance en temps réel de la poussière (se reporter à la référence 9). Protection Respiratoire: Utiliser des respirateurs particulaires acceptées par NIOSH/MSHA (ANSI Z88.2, Section 11) pour ce produit. Mettre en place une protection respiratoire et Instaurer un programme de contrôle qui répond aux exigences de la 29CFR1910,134: «Protection Respiratoire.» (Se reporter aux références 6 et 7). Choisir le matériel respiratoire en fonction des résultats des enquêtes sur les poussières au travail. Utiliser des respirateurs qui assurent une protection contre des concentrations maximales en silice cristalline si la concentration réelle est inconnue. Choisir la protection respiratoire capable de répondre aux conditions du tableau ci-dessous (se reporter aux références 3 et 9) :

Concentration de silice cristalline exprimée par des multiples de la norme
Type de respirateur recommandé
<=5X
À usage unique (respirateur anti-poussière sans valve)
<=10X
Respirateur quart-de-masque ou demi-masque avec filtre à poussière remplaçable, ou respirateur anti-poussière à usage unique (avec valve) OU de type C, de type à la demande (pression négative), avec quart-de-masque ou demi-masque.
<=100X
Respirateur à masque total avec filtre à poussière remplaçable OU de type C, de type à la demande (pression négative), avec masque total.
<=200X
Respirateur électrique d'épuration d'air (pression positive) avec filtre correspondant remplaçable ou doté d'un filtre efficace à 99,7% de type HEPA.
200X
Respirateur de type C à alimentation d'air, du type à débit continu avec un masque total, un couvercle ou un casque.

Contrôles techniques et administratifsUtiliser les systèmes de ventilations conçus pour le produit et destinés à être utilisés en premier ressort pour éliminer la silice cristalline de l'air sur le lieu du travail. Employer les méthodes de contrôle administatives tels que la rotation des postes et la pulvérisation de l'eau comme complément des contrôles techniques et de la protection respiratoire. Pour le sablage, utiliser un respirateur agréé par la NIOSH pour les opérations de décapage abrasives. Isoler la zone de travail dans une clôture correctement conçue pour le soufflage et bien entretenue (voir la référence 8). Autres vêtements de protection ou équipements : Utiliser des gants, des vêtements de protection et des lunetes de sécurité approuvées par l'ANSI pour ce produit. Contrôle médical : Remettre les rapports annuels et semestriels des contrôles médicaux disponibles à tous les ouvriers qui peuvent être exposés à la silice cristalline. Inclure dans les évaluations les antécédents médicaux des employés, les radiographies thoraciques, les fonctions pulmonaires et les examens effectués par un médecin (voir la référence 3).

MESURES DE SÉCURITÉ RELATIVES À LA MANIPULATION ET À L'UTILISATION

Mesures à suivre au cas où le matériel serait libéré ou renversé : utiliser une méthode non poussiéreuse (eau ou aspirateur humide du type HEPA) si pas de contamination. Pulvériser de l'eau et utiliser des pelles pour nettoyer les flaques. Ne pas sécher ce produit par balayage. Ne PAS utiliser de l'air comprimé pour nettoyer le produit. En cas de contamination, utiliser la méthode recommandée pour les produits de contamination. Rebut : s'en débarrasser en respectant les lois et réglementations fédérales, d'état et locales. Hygiène du travail : éviter de créer ou de respirer la poussière. Avertir et informer les employés et les clients au sujet des risques relatifs à ce produit conformément à l'usage «Droit de savoir.» Ne pas fumer en travaillant avec des produits contenant de la silice. Consulter les directives relatives aux références 11, 12 et 13 lorsqu'on travaille en présence de la silice cristalline.

COMMUNICATION RELATIVES AUX RISQUES OSHA

Ce produit tombe sous le coup de la réglementation relative à l’Administration pour l’hygiène et la sécurité professionelle, OSHA (Occupational Safety and Health Administration) 29CFR1910.1200 (voir la référence 10). Se reporter au document intitulé : «Etiquetage et avertissements relatifs aux risques» : http://www.riccisand.com/pages/hazlabel.html.

RÉFÉRENCES

1. Code de réglementation fédérale 29CFR1910.1000: «Contaminants de l’air,» Administration pour l’hygiène et la sécurité professionelle, OSHA (Occupational Safety and Health Administration), Washington, DC, http://www.osha.gov.

2. «Valeurs limites des seuils et indices d'exposition pour les substances chimiques de l'air sur les lieux de travail,» Conférence américaine d’hygiénistes industriels du gouvernement, ACGIH (American Conference of Governmental Industrial Hygenists), Cincinnati, OH 1988, http://www.acgih.org

3. Service national de l'information technique, NTIS (National Technical Information Service), Springfield, VA (703/487-4650): Critère pour déterminer le standard recommandé. Exposition à la silice cristalline au travail, Publication de Santé, education et travail, HEW (Health, Environment and Work) No. (l’Institut national pour l’hygiène et la sécurité prefessionelle, NIOSH) 75-120, Numéro d’acquisition du NTIS PB 246-697, http://www.ntis.gov.

4. Monographies IARC sur l'évaluation des risques cancéogènes des produits chimiques pour l'homme. Silice et quelques silicates, poussières de charbon et fibrilles para-aramides, Vol. 68, 1997. Organisation mondiale de la santé (World Health Organization), Agence internationale pour la recherche sur le cancer, IARC (International Agency for Research on Cancer), Lyon, France, 1997, http://www.iarc.fr.

5. Effets de la silice cristalline sur la santé (Crystalline Silica Health Effects). Association nationale du sable industriel, NISA (National Industrial Sand Association), Calverton, MD, 1997. http://www.riccisand.com/pages/health1.html.

6. Code de réglementation fédérale, 29CFR section 1910.134: «Respiratory Protection,» OSHA, Washington, DC 1993. http://www.osha.gov.

7. «Méthodes de protection respiratoire de l'Institut national américain des normes, ANSI (American National Standards Institute),» ANSI Z88.2-1992, ANSI, New York, http://www.ansi.org.

8. «Qualité de l'air : Normes de santé pour le soufflage abrasif.. réglementation finale» Registre fédéral 59.34, 2/18/94.

9. ASTM E1132-89 (Réapprouvée en 1993): « Méthode normalisée relative aux conditions de santé concernant l'exposition aux poussières de quartz dans les lieux de travail» Société américaine pour le contrôle et les metériels, ASTM (American Society for Testing and Materials), Phila, PA, http://www.astm.org.

10. OSHA (Standard 29 CFR) - 1910.1200 - Informations sur les risques,
http://www.osha.gov/pls/oshaweb/owasrch.search_form?p_doc_type=STANDARDS&p_toc_level=0.

11. l’Institut national pour l’hygiène et la sécurité prefessionelle, NIOSH (National Institute for Occupational Safety and Health) «Un guide pour travailler en toute sécurité en présence de silice,» 1997, http://www.cdc.gov/niosh/otherpub.html.

12. Publications de la NIOSH (1992 à 1996). http://www.cdc.gov/niosh/consilic.html. Prévention de la silicose et des décès entre les contructeurs. Publication du Département de santé et services humains, DHHS (Department of Health and Human Services) (NIOSH) No. 96-112. http://www.cdc.gov/niosh/92-107.html. Prévention de la silicose et des décès lors des forages des roches. Publication du DHHS (NIOSH) No. 92-107. http://www.cdc.gov/niosh/92-102.html. Prévention de la silicose et des décès lors travaux de sablage. Publication du DHHS (NIOSH) No. 92-102.

13. Respirateur NIOSH - Guide de l'utilisateur, destiné à tous les utilisateurs des respirateurs du type CE, respirateurs anti-poussière pour opérations de soufflage abrasif à alimentation d'air, NIOSH, Mai 23,1996.
http://www.cdc.gov/niosh/abrasi-1.html.

AVIS

ON SUPPOSE QUE LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CETTE FICHE TECHNIQUE DE SÉCURITÉ DU PRODUIT SONT CORRECTES. RICCI BROS SAND COMPANY, INC. N'ACCORDE AUCUNE GARANTIE EXPRESSE OU IMPLICITE, ET N'ASSUME AUCUNE RESPONSABILITÉ EN LIAISON AVEC TOUTE UTILISATION DE CES RENSEIGNEMENTS. LES CLIENTS ET LES UTILISATEURS DE CES PRODUITS DE SILICE DOIVENT SE CONFORMER À TOUTES LES LOIS ET RÉGLEMENTATIONS FÉDÉRALES, D'ÉTAT ET LOCALES EN VIGUEUR, ET DOIVENT RECHERCHER LES OPINONS MÉDICALES, LÉGALES ET TECHNIQUES CONCERNANT LEUR UTILISATION ET LEURS RISQUES.

** LES NOMS COMMERCIAUX DU BIOXYDE DE SILICE TEL QUE PRODUIT PAR RICCI BROS. SAND CO., INC. AINSI QUE D'AUTRES NOMS COMMERCIAUX PEUVENT S'APPLIQUER.

Sables Industriels : OOO, OO, OON, O, 1, 2, 3, 1Q, 2Q, 3Q, 4Q, granulation 10-50 . Produits de filtration : 0,10 - 3,0 mm. Sable de fonderie : AFS 30 à 100, sable de renforcement de ciment, P30, P40, etc... Gravier de puits : N° OO à 4. Graviers : calibres 1,2 -63,0mm. Autres produits : C-3, sable de réaction, sable de traction pour piste, sable de torpille, sable de pompage, sable de filtre de piscine, sable de terrains de jeux, sable d'égouts, sable de maçonnerie. Mélanges : mélange O-1, granulation 20 - 30, 0,8 - 2,0mm, etc.